Lucitech Conseil vous propose deux grands types de prestations

>  Études de marché en B to B,
>  Conseil en marketing industriel.

Nos prestations interviennent de façon indépendante ou complémentaire selon vos besoins.

études marketing industrieNos consultants ont une expérience des secteurs industriels suivants :

>  Industries des matériaux (plastiques, composites), des matériaux de construction, des biens d’équipement industriel, de l’électricité, de la mécanique, du travail des métaux, de la métallurgie, …
>  BTP, construction, matériaux de construction,

>  Énergie : énergies renouvelables, stockage d’énergie, smartgrid,
>  Société de services à l’industrie (location, maintenance, traitement de surface des métaux …),
> Commerce de gros de produits pour l’industrie.

Les marchés B to B sont spécifiques. Notre méthodologie et nos moyens de collecte d’informations sont adaptés à leurs particularités. 

Notre capacité à adapter nos méthodologies aux besoins spécifiques de nos clients les aide à construire, à décider et à mettre en œuvre des trajectoires d’évolution pour leurs entreprises.

> Le marketing industriel s’appelle aussi marketing BtoB ou marketing Business to Business.
C’est le marketing pratiqué par les entreprises qui assurent la fabrication de biens ou la prestation de services pour d’autres entreprises ou professionnels ; ceci à la grande différence du marketing de grande consommation (B to C) qui s’adresse au marché des particuliers.

> Les marchés B to B se caractérisent par des produits de plus grande technicité.
Les cycles de vie des produits sont beaucoup plus longs qu’en B to C. L’offre de services associés est un fort déterminant de la réussite et un avantage concurrentiel majeur.

> Les clients sont en nombre beaucoup plus restreint qu’en B to C.
Les clients sont principalement des entreprises. Leur profil est parfois très hétérogène.

Accéder à certains marchés peut nécessiter des actions à moyen et long terme pour faire face à une résistance au changement importante.
La décision d’achat fait appel à un processus de décision parfois complexe. Elle implique de nombreux acteurs (dirigeant, acheteur, utilisateurs, installateur, prescripteur). Il est essentiel de bien comprendre le rôle de chacun dans le processus de décision pour élaborer la bonne stratégie d’approche.
Le plus souvent, l’achat répond à des besoins et attentes précis qui peuvent faire l’objet d’un cahier des charges. La part de subjectivité et d’achat impulsif est moindre par rapport aux marchés de grande consommation.

> Les motivations d’achat prennent en compte les facteurs techniques et de prix.
En B to B, le prix n’est pas forcément un critère d’achat essentiel. Il est étudié au regard des services associés proposés. Il peut être négociable dans le cadre de soumissions, d’appels d’offres ou faire l’objet de comparaisons.

La valeur unitaire de la commande est souvent plus importante.

> Les marchés B to B fonctionnent avec des circuits de distribution plus courts.
Les services avant-vente et après-vente sont essentiels. Le client attend du fournisseur une relation privilégiée basée sur la confiance et le partenariat.

Compte tenu de leur technicité, les marchés B to B sont beaucoup plus internationaux.

> Les outils de communication doivent être plus ciblés et plus personnalisés.

> Les études marketing B to B sont très spécifiques car les domaines concernés sont pointus et il n’existe quasiment pas d’études toutes faites en vente.